L’histoire du communisme racontée aux malades mentaux

Nanterre sur scène - Festival des arts de la scène - L’histoire du communisme racontée aux malades mentaux

Tom Burns

En 1953, à Moscou, quelques semaines avant la mort de Staline, le directeur de l'Hôpital Central des Malades Mentaux imagine une expérience particulière : il invite un écrivain, Iouri Petrovski récompensé par le Prix Staline, pour un séjour au milieu des malades et lui demande de réécrire, au niveau d'entendement des débiles légers, moyens et profonds, l'histoire du communisme et de la Révolution d'Octobre... La direction croit que cette "thérapie" pourrait guérir certaines maladies mentales.  Montrer la force thérapeutique de la pensée communiste, voilà le but de la venue de l’écrivain Iouri Petrovski.

Mais qui est fou ? Dans cet hôpital Psychiatrique aux allures de Koulak déguisé, on ne sait plus qui est qui. On y croise des malades aux noms étrangement familiers à l’histoire du communisme, et des membres du corps médical bien plus fous que nos malades.

« IOURI PETROVSKI - Ouvrez largement la bouche. Dites « u ». Respirez. Remplissez d’air vos poumons. Dites « Utopie ». Donc c’est quoi une utopie ? Une utopie c’est lorsque qu’on est dans la merde et qu’on veut en sortir. Mais avant de sortir de la merde il faut y réfléchir. Alors tu réfléchis et tu vois que tu ne peux pas sortir de la merde tout seul, tu ne peux sortir de la merde qu’avec les camarades qui sont avec toi dans la merde. Mais ceux qui t’ont foutu dans la merde ne veulent pas que tu sortes de la merde. Car ceux qui t’ont foutu dans la merde sont forts, car ils sont unis. »