Agenda

19h30
Théâtre
Théâtre Bernard-Marie Koltès
Ouverture
1001 Ventres

1001 Ventres

Compagnie Nawma

19:30 > 21:00

Il n’y a jamais de point de départ défini pour raconter une histoire, juste des images obsédantes, pour des raisons qu’on ignore parfois (et voilà ce qui aiguise l’obsession). Le récit, on l’abandonne, on se dit qu’on y retournera, et parfois c’est lui qui resurgit sous la forme d’une vague, d’une image, d’un événement frappant, d’un geste. Parfois, en racontant l’histoire, on réalise qu’on n’en distingue que les contours. On en fabrique des versions, on en fait un spectacle. On réalise qu’il n’y a pas de point de départ et de point d’arrivée. On accepte de divaguer. Puis on tombe sur d’autres petites histoires. Voilà à quoi ressemble notre travail, mais aussi l’histoire de la traduction des Mille et une nuits.